Éducation à Malte

Existe t-il une école française à Malte ?

Il n'existe pas d'école primaire ou secondaire de langue française à Malte. Le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED) peut être une solution pour assurer la continuité par correspondance de la scolarité " à la française " de vos enfants. Pour des cours sans inscription, rendez-vous sur le site www.academie-en-ligne.fr

 

Existe t-il une école internationale à Malte ?

Il existe une seule école internationale (privée) où les cours, dispensés en anglais, préparent au Baccalauréat International (les frais de scolarité annuels avoisinent les 10.000 euros) : Verdala International School Fort Pembroke Pembroke STJ14 Tel : (356) 21 37 51 33 Fax : (356) 21 37 23 87 Email : vis@verdala.org Site internet : www.verdala.org

À partir de quel âge l'école est-elle obligatoire à Malte ?

A Malte, l'école est obligatoire de 5 à 16 ans.

 

Quelles sont les matières enseignées dans les écoles de Malte ?

Les matières enseignées dépendent d'un " curriculum ", programme établi par le Ministère de l'Education Maltais qui supervise 3 types d'établissements scolaires : 

 

1." Government schools " (écoles publiques)

Enseignement gratuit en général en maltais en primaire et secondaire.
La langue anglaise est enseignée dans le secondaire comme une langue étrangère (toutefois, dans certaines écoles publiques, l'enseignement peut-être en anglais ; se renseigner auprès des différentes écoles).
Ces écoles n'acceptent en général que des enfants de nationalité maltaise mais des dérogations sont courantes. 

 

2. " Private schools " (écoles privées) : 

Nombreuses, ces écoles à scolarité payante (allant de 550 à 2000 euros par trimestre, selon le niveau de scolarité des enfants) assurent un enseignement en anglais. Le maltais y est enseigné, toutefois les étrangers peuvent choisir une autre langue (l'espagnol et l'italien étant le plus souvent proposés dans le primaire, et le français et l'allemand dans le secondaire). Frais d'inscription à prévoir.

 

3. " Church schools " (écoles religieuses) :

Enseignement bilingue (anglais/maltais). Ces écoles encouragent une donation libre et volontaire par les parents,  d'un minimum conseillé de 100 euros par trimestre.
L'admission est déterminée par tirage au sort, sous le contrôle d'un " huissier " des services administratifs de l'archevêché, chaque année en mars.
Ces écoles n'acceptent que les enfants de religion catholique (certificat de baptême et de communion à fournir) et de nationalité maltaise, ou dont l'un des deux parents est maltais. 

 

La religion est-elle enseignée dans les écoles de Malte ?

Malte étant une République catholique, la religion catholique est enseignée comme une matière à part entière. Toutefois, cette matière n'est pas obligatoire, notamment dans les écoles privées.

 

Existe t-il une liste des écoles à Malte ?

Pour accéder à la liste des écoles, consulter les pages jaunes maltaises www.yellowpages.com.mt , ou www.education.gov.mt (site officiel du ministère de l'éducation maltais), ou www.maltababyandkids.com/schools_malta.

 

Les enfants doivent-ils porter un uniforme dans les écoles de Malte ?

Dans toutes les écoles maltaises, à l'exception de l'école Internationale Verdala, les enfants doivent porter un uniforme (un d'été et un d'hiver). Les écoles fournissent la liste de ces uniformes et des magasins spécialisés dans lesquels vous les trouverez.

 

Y a t-il un système de cantine scolaire dans les écoles de Malte ?

La plupart des écoles n'ont pas de cantine scolaire. Les enfants doivent donc apporter leur déjeuner à l'école.

 

Existe-t-il un système de ramassage scolaire ?

La plupart des écoles proposent des trajets A/R en bus scolaires pour les enfants (les enfants sont pris le matin devant leur porte et ramenés devant leur porte après l'école). Depuis la rentrée 2018, les trajets A/R en bus scolaires sont gratuits, à l’exception de l’école Internationale Verdala.

 

Quels sont les horaires des écoles à Malte ?

L'école commence en général vers 8h20 le matin et finit tôt par rapport à la France, vers 14h20 dans le Primaire et vers 15h00 dans le Secondaire. En juin, les enfants ne vont à l'école que le matin. Sortie vers 12h20 dans le Primaire et vers 13h00 dans le Secondaire.

 

Quelles sont les activités proposées dans le cadre des écoles à Malte ?

De nombreuses activités sont proposées juste après l'école ou dans l'après midi au sein des écoles (activités sportives et artistiques). Ces activités peuvent être proposées gratuitement dans les écoles publiques ou religieuses. Dans les écoles privées, ces activités ne sont pas comprises dans les frais de scolarité (compter environ entre 70 et 90 euros par trimestre, par activité et par enfant).

 

Quelle est la durée des vacances scolaires à Malte ?

Les grandes vacances sont de 3 mois. Elles commencent fin juin. La date de la rentrée des classes varie en fonction des écoles (généralement début dernière semaine de septembre à partir de Junior 1 et souvent 1ère semaine d'octobre pour les maternelles). Il n'y a pas de vacances de Toussaint, ni de vacances de Février (2 à 3 jours de vacances sont en général proposés pendant ces périodes). Les enfants ont entre 15 à 18 jours de vacances de Nöel, de même pour les vacances de Pâques.

 

Mon enfant perd son français depuis qu'il est scolarisé à Malte, que faire ?

Pratiquer le français uniquement à la maison est en effet insuffisant pour garder une pratique de la langue, c'est pour cela que s'est créée l'association France Malta qui donne des cours de soutien pour les enfants de langue maternelle française. Cela permet de consolider les bases. Cours à San Andrea, Mgarr : www.facebook.com/pages/France-MALTA/607308342662626.

 

Ressources pour aller plus loin :  "Les enfants expatriés : Enfants de la Troisième Culture" de Cécile Gylbert 

Parution : 01-07-2014 - Auteur : Cécile Gylbert - ISBN: 978-2-312-02246-8 - Format : 150x230 mm - Nombre de pages : 240 - Série / Collection : Les Editions du Net - En savoir plus... 

Résumé : Les enfants élevés à l'étranger ont un parcours hors du commun : une enfance jalonnée de changements, d'adaptations, de découvertes et d'expériences atypiques. Ils se forgent une culture qui n'est ni vraiment celle de leurs parents ni vraiment celle des pays dans lesquels ils vivent : ils deviennent des Enfants de la Troisième Culture. Ils sont émotionnellement, psychologiquement et affectivement différents des personnes ayant vécu leur enfance dans un seul pays. Ce livre s'adresse à tous ceux qui souhaitent comprendre les fondements de cette Troisième Culture soit pour accompagner leur enfant en expatriation soit pour mieux se connaitre soi-même s'ils ont vécu cette enfance exceptionnelle. 

L'auteur : Cécile Gylbert est consultante en interculturel et mobilité internationale, mariée et mère de trois enfants. Elle a vécu plusieurs expatriations (Équateur, Espagne, Mexique, Chine). Elle vit actuellement au Mexique. Cécile Gylbert est sur le point de publier Le Carnet de Départ, un cahier d'activités destiné aux enfants qui partent en expatriation afin de les aider à gérer les transitions auxquelles ils font face. Elle travaille également sur un ouvrage concernant le retour d'expatriation.

 

Renseignements donnés à titre indicatif.
(mise à jour : février 2019)